Page 1183 sur 1190 << Première ... 18368310831133117311811182118311841185 ... Dernière >>
Affichage des résultats 11 821 à 11 830 sur 11899

Discussion: [Topic OL]

  1. #11821
    10 000 fans Facebook
    Date d'inscription
    June 2013
    Messages
    6 641
    Après le paradoxe, c'est que c'est ça (l'arrêt Bosman) qui a permis au football français d'exploser et de gagner sa première Coupe du monde.
    Niveau formation, on est sûrement les boss (et ça ne se dément pas d'années en années pour l'instant). Par contre pour tout ce qui est structuration des clubs (professionnalisation à tout les étages : coordination sportive, aspect merchandising, cellules de recrutement, etc.), on est vraiment des paysans globalement. On gagnerait tellement à aller expérimenter et copier ce qu'il se fait dans les autres grands championnats (et même au Portugal par exemple pour certains aspects).+
    Là-dessus on se complet dans notre "frenchitude" dégueulasse - on est les meilleurs, on sait tout, on a aucun conseil à recevoir de personne - (...et c'est pas près de changer puisque beaucoup considère qu'Aulas est un modèle à suivre ).

    C'est tellement évident qu'on a été trop loin et qu'il faudrait établir des limitations que ce soit au niveau de la nationalité ou même des joueurs formés au club (on va voir ce que ça va donner avec le Brexit en Angleterre, parce que même s'il y a des accords, ça va être un peu plus compliqué je pense pour eux - et puis ils ont cette volonté de toute façon de promouvoir les joueurs anglais afin d'essayer de redorer un peu le blason de leur équipe nationale -).

  2. #11822
    Manager à l'anglaise Avatar de kl0kl0
    Date d'inscription
    June 2004
    Messages
    14 013
    Je viens de voir que Lyon reprend le 8 Juin.
    Ca va être une année chaotique pour eux normalement.

    Préparer la Coupe de France et la Ligue des Champions, pour ensuite reprendre le championnat avec la fatigue. Si en plus ils sont qualifiés en Coupe d'Europe je n'imagine même pas leurs années.

  3. #11823
    misterecho 10 000 fans Facebook Avatar de GlobuleR&B
    Date d'inscription
    February 2011
    Localisation
    Montréal
    Messages
    6 640
    Il faut un salary cap comme ça se fait dans bon nombre de sport, mais ça n'arrivera jamais car çà devrait se faire au niveau Européen et les grands clubs historiques ne le permettront jamais, La ligue 1 ne pourra jamais rattraper son retard non plus par rapport au 4 autres grands championnats à moins que Paris gagne la LDC un jour et encore je me demande quel serait vraiment l'impact.

  4. #11824
    ex julininho Star internationale Avatar de Ju'
    Date d'inscription
    May 2007
    Localisation
    Bourgade seine-et-marnaise
    Messages
    11 264
    Donc Aulas, qui demandait de jouer la fin de la ligue 1, le demandait pour l'intérêt général ...

    Après, quand on voit que les quarts se joueront sur un match sec, il aurait pu être logique de penser que l'OL soit déjà qualifié pour la suite. Mais nous sommes pour le fair-play et on accepte le retour.
    Et ne parlons pas du "au final, ce sont toujours les grands clubs qui trinquent" . C'est vrai que les petits clubs ne sont pas menacés

    https://www.eurosport.fr/football/li...81/story.shtml

  5. #11825
    misterecho 10 000 fans Facebook Avatar de GlobuleR&B
    Date d'inscription
    February 2011
    Localisation
    Montréal
    Messages
    6 640
    Aulas a obtenu un pré-accord à un nouveau prêt garanti par l'Etat à hauteur de 92,6 millions en plus du prêt de la LFP.

    D'où l'État Francais va sortir tout ce pognon en cas de défaut de paiement? ça va faire jurisprudence pour d'autres clubs, tout le monde va y aller de sa demande de prêt garantie...

    Je ne comprend pas cette décision de l'état français.

    Il est beau l'intérêt général de la L1 pour ceux qui doutait de Aulas .

    Est ce que l'OL est si mal que ça financièrement ?

    Pour passer la crise, l'OL bénéficie d'un prêt de 92.6 millions d'euros garanti par l'Etat

    En proie à des difficultés financières à la suite du confinement, l'OL annonce ce mardi 23 juin avoir obtenu de ses banques un prêt de 92.6 millions d'euros, garanti par l'Etat.

    Publié le 23/06/2020 à 20h17
    Jean Michel Aulas président de l'Olympique Lyonnais. Image d'illustration. • © MAXPPP


    Rhône Lyon
    Ses financeurs avaient donné leur accord de principe sur le versement d'un important prêt pour l'aider à traverser la crise, l'Olympique Lyonnais touchera donc bien un prêt, accordé par les prêteurs bancaires et obligataires du groupe, d'un montant de 92,6 millions d'euros. L'emprunt sera garanti par l'Etat. Il est accordé pour une période d'un an, précise l'OL dans un communiqué. Les fonds devraient être mis à disposition dès la levée des conditions suspensives, courant juillet.
    OL Groupe recevra en outre une "aide exceptionnelle" de 12,9 millions d'euros de la Ligue de football professionnelle (LFP), correspondant au solde des droits TV non versés par les diffuseurs du championnat, Canal+ et BeIN.
    Ces financements, correspondant à environ un tiers du budget annuel du club, "viennent renforcer la trésorerie disponible du Groupe dans le contexte actuel de crise liée au Covid-19 et vont permettre à OL Groupe d’avoir la flexibilité nécessaire pour envisager, avec sérénité, l’avenir et les développements futurs”, se félicite le Club.
    Dernière modification par GlobuleR&B ; 23/06/2020 à 20h22.

  6. #11826
    Avatar de Tarô
    Date d'inscription
    August 1986
    Localisation
    Nankatsu
    Messages
    27 003
    Je comprends pas comment l'OL peut être autant dans la merde suite à une seule non qualification européenne alors que leur modèle économique passait pour le plus sérieux et le plus fiable.

    J'ai du rater un épisode probablement.
    Nous sommes tous des jardiniers.
    Membre officiel Jardiniers Fan Club depuis 2014.
    Amour et engrais.

  7. #11827
    Star internationale Avatar de Tsar
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Ici ou laba
    Messages
    12 722
    Citation Envoyé par Tarô Voir le message
    Je comprends pas comment l'OL peut être autant dans la merde suite à une seule non qualification européenne alors que leur modèle économique passait pour le plus sérieux et le plus fiable.

    J'ai du rater un épisode probablement.
    C
    Le club a peut être pu encaisser le choc sans trop de degats mais OL group a du sacrément sombrer...taxi, pizzeria, coiffeurs, l'ASVEL, plusieurs trucs en Chine aussi, sans oublier le stade et la société d'événementiels qui va avec (qui elle a du bien morfler)

  8. #11828
    Manager à l'anglaise Avatar de kitohiro
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    strasbourg
    Messages
    14 211
    Citation Envoyé par Tsar Voir le message
    C
    Le club a peut être pu encaisser le choc sans trop de degats mais OL group a du sacrément sombrer...taxi, pizzeria, coiffeurs, l'ASVEL, plusieurs trucs en Chine aussi, sans oublier le stade et la société d'événementiels qui va avec (qui elle a du bien morfler)
    Le truc le plus rentable du parc OL sont les hôtels je crois, donc oui ça a pris cher ces derniers mois.
    Nove Sed Non Nova.
    La manière est nouvelle, mais non la matière

  9. #11829
    Manager à l'anglaise Avatar de kl0kl0
    Date d'inscription
    June 2004
    Messages
    14 013
    Alors la, hâte de voir comment va faire Lyon qui ne joue pas de Coupe d'Europe.
    Beaucoup de joueur vont vouloir partir ( Aouar - Depay - Dembélé normalement ), en plus il y a eu le COVID donc pertes d'argent pour le club.
    Et la derrière ça change tout car beaucoup de joueur moyens à Lyon comme Traoré - Marcal - Marcelo - Cornet - Rafael - Tete.

    Ca peut paraître bête mais pour moi je sens peut être la fin de Lyon de cette équipe, ce groupe.

    Un entraîneur détesté par les supporters, qui n'arrive pas à grand chose depuis 1 an, attention à Lyon.

  10. #11830
    Manager à l'anglaise Avatar de kl0kl0
    Date d'inscription
    June 2004
    Messages
    14 013
    La dernière fois que l'OL a disputé une saison sans Coupe d'Europe, sans tour préliminaire ni strapontin, en 1996-1997, Jean-Michel Aulas était président du club depuis neuf ans et l'ampleur de l'oeuvre à venir était peu soupçonnable, en dépit de la deuxième place de D1 derrière Nantes, en 1994-1995.

    Le parallèle entre la saison 1995-1996 et 2019-2020 existe vaguement, sur le plan sportif : plutôt loin du compte en Championnat (11e alors, 7e cette saison), l'OL de Guy Stéphan était également passé à quelques centimètres d'une victoire en Coupe de la Ligue, battu par Metz en finale, au Parc des Princes (0-0, 4-5 aux t.a.b.), après un but refusé à Éric Roy par M. Batta qui continue de faire parler Lyon, vingt-cinq ans plus tard. Et en Coupe de l'UEFA, l'OL avait seulement cédé en huitièmes, face à Nottingham Forest (0-1, 0-0). Les stars de l'époque s'appelaient Olmeta, Giuly, Gava, Ngotty et Maurice.


    Aouar et Dembélé très demandés
    L'élimination de mercredi soir en demi-finales de la Ligue des champions (0-3), après un enchaînement d'exploits qui représentent sa plus grande performance de l'ère moderne, porte en elle cette conséquence sportive visible, ainsi qu'une conséquence financière évidente. Même si l'OL va toucher entre 60 et 90M€ pour sa présence dans le dernier carré (les sommes initiales seront abaissées en raison du nombre de matches réduits pour les télés), la perte liée à l'arrêt du Championnat et à la non-qualification en C1 est supérieure à 100M€.

    Jean-Michel Aulas l'a récemment estimée à près de 180M€. Dans ces conditions, il faudra vendre, ou du moins accentuer cette tendance éternelle, à Lyon et dans le Championnat de France en général. Il reste, bien sûr, à savoir si l'économie du football post-Covid est prête à investir dans les mêmes proportions qu'avant.



    ]Un an après les très gros transferts de Ferland Mendy au Real Madrid (48 M€ +5) et de Tanguy Ndombele à Tottenham (60M€ + 10), six mois après la cession de Lucas Tousart au Hertha Berlin (25 M€), les deux principales valeurs sur le marché, compte tenu de leur âge, de la durée de leur contrat ou des accords verbaux passés avec le club, sont Houssem Aouar et Moussa Dembélé.

    Tout le monde, ou presque veut Aouar (22 ans, sous contrat jusqu'en 2023), qui est déterminé à partir, et l'OL veut plus de 50M€, ce que les exploits en C1 devraient permettre. Les chiffres n'iront probablement pas aussi haut pour Dembélé, dont la cote reste élevée en Angleterre, néanmoins.
    Une organisation interne en mouvement
    Mais ils ne sont pas les seuls. Des joueurs qui ne sont plus ou pas titulaires vont également voir la porte s'ouvrir. Il y a un arrière droit de trop, et ce pourrait être l'international néerlandais Kenny Tete (24 ans), pour lequel l'OL voudrait 5M€, à un an de la fin de son contrat. Après trois années contrastées à Lyon, dont une dernière saison décevante, Bertrand Traoré (24 ans) est également sur le départ. Il conserve une belle cote sur le marché, mais il a un salaire énorme qui est un frein et l'OL demande 25M€ pour lui, à ce jour.

    Memphis Depay est un autre cas à gérer, à un an de la fin de son contrat. Il a été annoncé en relation avec Dortmund, mais on dit qu'Aulas serait prêt à le laisser aller au bout de son contrat, si c'était le désir du Néerlandais et si aucune proposition ne lui convenait.

    D'autres dossiers devront être tranchés. Ainsi Melvin Bard souhaite-t-il toujours partir, face à une proposition insuffisamment significative à ses yeux. Sans Coupe d'Europe, le club lyonnais a la volonté de resserrer l'effectif, parallèlement à sa priorité de toujours, qui consiste à recruter un défenseur central.


    Vincent Ponsot, patron du sportif

    La saison qui s'avance sera celle, enfin, d'autres changements moins spectaculaires, mais importants. L'organisation du club a évolué, ces dernières semaines, de manière officielle mais assez peu remarquée. En nommant Vincent Ponsot (44 ans) directeur du football, le 28 juillet, et en plaçant la communication sportive sous sa responsabilité, Aulas l'a désigné patron du sportif, du moins après lui.


    L'ancien directeur juridique de la LFP était déjà le bras droit du président lyonnais pour la plupart des dossiers sportifs, et notamment les transferts. Mais c'est une nomination qui étend ses pouvoirs, au-dessus de Juninho, le directeur sportif, qui est également entouré de Gérard Houllier, toujours conseiller du président, et de Benoît Cheyrou, qui a succédé à Florian Maurice à la tête de la cellule de recrutement.


    Rudi Garcia, lui, sera toujours l'entraîneur de l'OL cette saison, renforcé par un été européen qui participera à mieux l'installer, à modifier l'atmosphère autour de l'équipe lyonnaise, et à rehausser son ambition nationale, dans une saison à un match par semaine et sans Coupe de la Ligue
    .

    Equipe

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •