Page 5 sur 6 << Première ... 3456 Dernière >>
Affichage des résultats 41 à 50 sur 57
  1. #41
    Trucus toujaunus Star internationale Avatar de Oizo
    Date d'inscription
    July 1972
    Localisation
    Bordeaux
    Messages
    13 772
    Petite statistique vue sur je ne sais plus quel site de foot: on serait l'équipe qui a perdu le plus de points après avoir mené au score depuis début 2018 (26 points en comptant les 3 d'hier)

    Problème de mental ou de physique donc...

  2. #42
    10 000 fans Facebook Avatar de El*Moro*
    Date d'inscription
    April 2008
    Localisation
    Paris
    Messages
    6 899
    Je viens de revoir le match en replay.

    Je rejoins ce qui a pu être dit précédemment, à quelques légères appréciations près peut-être.

    A cet égard, je ne dirais pas que nous avons marché sur Rennes durant la première période mais simplement fait jeu égal, en précisant qu'ils ont quand même été davantage à l'initiative que nous, je les ai trouvé peut-être un peu plus proactifs mais on a globalement bien répondu.

    S'agissant de la seconde période, pendant une bonne partie, je ne nous trouve pas tant en difficulté que ça sur le plan défensif, même si on voit clairement qu'on est dans le dur physiquement. Je veux dire par là qu'on est en place et que je peux du coup comprendre un peu mieux le choix de Kovac d'essayer de toucher au moins de choses possibles. Je le comprends, mais clairement je ne le partage pas dans la mesure où on peut donner pendant longtemps (un peu plus de 70 minutes) le sentiment de pouvoir tenir le score en l'état, mais on ne fait plus peser la moindre menace sur Rennes via les contres. Au vu de sa prestation insignifiante, il est effectivement incompréhensible que Volland reste sur le pré. Gelson ou Onyekuru auraient pu faire planer la menace d'un contre et Rennes ce serait ainsi peut-être moins livré ou alors aurait pu être puni.

    Globalement, je ne trouve pas que nous ayons fait un très bon match. On a été appliqués et disciplinés mais franchement rien de folichon sur le plan offensif. Une fois encore, nos seules opportunités sont consécutives à un coup de pied arrêté, ça commence à devenir un peu préoccupant et il serait temps de se créer des occasions "dans le jeu". On fait preuve selon moi de trop de précipitation dans la construction, sans doute à vouloir être trop vertical, parfois on fait un peu n'importe quoi en tentant des choses compliquées, des passes ratées et du déchet. Il faut que l'on progresse assez nettement à ce niveau là car je nous trouve assez faibles sur ce plan.

    Ce 4-3-3 me semble être un cadre adapté pour l'expression collective de l'équipe. Mais :
    - Fofana n'a pour moi pas sa place. Il n'apporte pas suffisamment, trop peu utile avec le ballon, c'est un joueur trop banal qui ne crée rien. Golovin prendra fort logiquement sa place dans ce trio, apportant sa qualité balle au pied, sa vista, sa capacité de création, mais aussi son coffre où je ne suis pas sûr qu'il ait grand chose à envier à un Fofana qui est cramé après avoir couru 8 kilomètres (des courses à intensité certes, mais pour un milieu relayeur, je ne trouve pas ça normal). Le trio au milieu doit être Fabregas/recrue-Tchouaméni, Golovin.
    - Je pense que Volland peut jouer sur le côté, mais certainement pas côté gauche comme face à Rennes. Choix difficilement compréhensible. Ce n'est pas un ailier de débordement mais plutôt un attaquant intérieur qui doit repiquer sur son pied fort, le gauche, et donc jouer à droite pour frapper ou trouver un relai dans l'axe avec Golovin ou Ben Yedder. A gauche, je pense qu'il ne servira (vraiment) à rien.

    Le match a plutôt été encourageant face à un gros adversaire. Dommage de le perdre, pour espérer remplir nos objectifs, il va falloir gagner contre des gros. Mais l'équipe semble avoir une marge de progression (comme toutes les autres, certes). On verra bien ce que donnera la suite.

  3. #43
    10 000 fans Facebook Avatar de Kouloukoukou
    Date d'inscription
    January 2015
    Messages
    5 963
    Totalement d'accord avec El Moro qui confirme mon sentiment sur notre match. Cependant, pas d'accord en ce qui concerne Fofana que j'avais bien aimé lors du direct.

    Il faudra faire mieux individuellement comme collectivement. Le problème est qu'on a pas énormément de très bons joueurs et pas mal d'intermittents du spectacle.

  4. #44
    Manager à l'anglaise Avatar de Gallarno
    Date d'inscription
    September 2006
    Localisation
    Between nowhere and goodbye
    Messages
    15 744
    Podcast dont les 10 premières minutes sont consacrées au débrief du match, avec Cosmidis, Kuchly, Toniutti (SoFoot, Cahiers, Chroniques tactiques) : https://podcast.ausha.co/vudubancpod...vre-en-2020-21

    Un jour j'arracherai l'ancre qui tient mon navire loin des mers

  5. #45
    10 000 fans Facebook
    Date d'inscription
    June 2013
    Messages
    6 639
    Merci pour le lien, ça me rassure quand même en les entendant, ils ont eux aussi vu un bon match. Ils ne parlent pas non plus d'un problème offensif chez nous (12 tirs contre 14 je crois), au contraire même j'ai l'impression (surtout au regard du Marseille/Lille apparemment).
    Finalement effectivement dans cette formule là on est peut-être pas si mal armé pour jouer les blocs bas, c'est plus au contraire quand on se retrouve à devoir reculer qu'on est réellement emmerdé.
    Quelqu'un aurait éventuellement un lien pour une redif en stream ? J'aurais bien isolé la petite partie en milieu de première mi-temps, ça dure à peine que quelques minutes, où on fait tourner la balle dans le camp rennais, très rapidement en redoublant les une deux. T'as l'impression à ce moment là qu'en face c'est des plots, qu'ils sont dépassés et qu'ils ne savent pas quoi faire. Ca ça a vraiment été mon gros kif.

    Pour Fofana perso déjà en première mi-temps j'ai eu du mal. Mais en fait je me suis rendu compte ensuite que c'est aussi parce que j'avais beaucoup de mal à le suivre. Il dézonne beaucoup et finalement on le retrouve un peu aux quatre coins du terrain (ce qui fait que c'est plus difficile d'isoler sa performance individuelle et de le repérer). Par contre je pense qu'il y a peut-être justement un problème là-dessus (qui devrait se corriger avec l'expérience) c'est qu'il fait un peu trop chien fou, il perd très certainement du jus pour rien parce qu'il ne sait pas encore bien se situer et se placer tactiquement pour s'économiser de temps en temps.

  6. #46
    ex-Matie Flash 18ème homme Avatar de El Conejito
    Date d'inscription
    July 2008
    Messages
    568
    Citation Envoyé par Butch Voir le message
    J'aurais bien isolé la petite partie en milieu de première mi-temps, ça dure à peine que quelques minutes
    Check tes DMs

  7. #47
    10 000 fans Facebook
    Date d'inscription
    June 2013
    Messages
    6 639
    Ce que j'ai kiffé c'est ça, c'est deux petits exemples, ça dure pas très longtemps, mais c'est l'anti-Jardim (on notera que ça venait souvent du côté droit, c'est pas vraiment un hasard, avec Diop - qui se précipite trop, il n'est pas attaqué, il aurait pu se rapprocher de la surface de réparation balle au pied - et Fabregas) :

    Dernière modification par Butch ; 22/09/2020 à 18h45.

  8. #48
    10 000 fans Facebook
    Date d'inscription
    June 2013
    Messages
    6 639
    Et dans la foulée, pressing haut, on récupère la balle haut, Tchouameni temporise peut-être un peu trop mais ensuite ça repart, des petits échanges rapides, manque plus que la finission/précision :


    Il y a plusieurs passe ratées comme ça dans la profondeur qui aurait pu faire action de but, idem avec Wissam qui s'est parfois étonnamment emmêlé les pinceaux alors qu'il avait de bonnes opportunités de semer ses gardes du corps.

    Après il y a encore pas mal de chandelle devant, mais j'imagine que l'idée à terme c'est qu'il y en est de moins en moins.

  9. #49
    Leslie Nielshun Président d'honneur Avatar de Shun
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Beausoleil (06)
    Messages
    18 726
    Une analyse tactique du match publiée sur le site SoFoot

    ➩ Pourquoi Rennes-Monaco était le match de ce début de saison

    « À un moment donné, ça craque. » Stalactite de bave accrochée au coin des lèvres, Julien Stéphan a les poils au garde-à-vous. Après quatre journées, son Stade rennais est l’une des trois équipes encore invaincues en Ligue 1 (avec Lille et Saint-Étienne), pionce sur l’oreiller de leader du championnat et affiche la deuxième meilleure attaque du pays. Forcément, ça colle des sourires. « C’est grâce à l’état d’esprit des joueurs, à leur volonté de ne jamais lâcher, a souri le cuisinier breton samedi soir. Il y a aussi la bonne forme physique des joueurs, parce qu’on a terminé très fort. C’est un ensemble de choses qui nous permettent de rester dangereux jusqu’à la dernière seconde. Je pense aussi que le fait d’avoir passé une bonne trentaine de minutes dans les 35 derniers mètres adverses a usé l’adversaire... » À quelques minutes d’intervalle, Niko Kovač, chef opérateur d’une AS Monaco qui pousse à l’optimisme malgré sa première défaite de la saison, n’a pas dit autre chose : en seconde période, ses hommes ont « reculé » sous la pression rennaise et n’ont soudainement plus réussi à briller dans les détails qui avaient fait la différence dans le premier acte. Ainsi, le match a tourné et Rennes a gobé sa troisième victoire comme on s'enfile un Flanby à la cantine. Pour comprendre cette rencontre, qui a accouché de l’une des plus belles batailles tactiques de ce début de saison, il faut la déplier en deux.

    Rennes retourne Monaco
    Il y a d’abord eu cette première période, qui a vu l’AS Monaco se déployer comme depuis le début du mandat de Niko Kovač et qui a considérablement gêné des Rennais qui ont payé une coordination alternative dans leur pressing.


    Organisés en 4-4-2 en phase défensive, les Bretons ont, en première période, peiné dans la compensation. Samedi soir, Julien Stéphan avait demandé à l’un de ses trois milieux de sortir sur Badiashile pour bloquer la sortie de balle monégasque.


    Problème : alors que Camavinga contrôle Tchouaméni et que Nzonzi surveille Fàbregas, Fofana est libéré par la montée de Bourigeaud et n’est pas géré. Résultat, il va être facilement trouvé par son défenseur central. Derrière, il peut rapidement combiner avec Sidibé ou Volland.


    C’est d’ailleurs ce qu’il va se passer à la 12e minute.






    Puis, de nouveau trois minutes plus tard.


    Autre arme : l’excellent jeu long de Badiashile.

    Assez tranquille, Badiashile a ainsi bouclé le premier acte avec 97% de passes réussies et a aidé sa troupe à s’ouvrir des espaces. Heureusement pour le Stade rennais, Monaco n’a pas été hyper précis dans le dernier geste et n’a cadré que deux fois en 45 minutes : une tête de Disasi sur corner et le but de Ben Yedder, conséquence d’une énorme mésentente entre Da Silva et Nzonzi. Autre homme qui a longtemps évolué en pantoufles : Cesc Fàbregas, qui a été l’autre option monégasque pour fusiller entre les lignes.


    Là aussi, le pressing rennais est mal coordonné et Fàbregas peut faire respirer son bloc.

    Une fois la sortie de balle assurée, la progression monégasque a été assez classique : peu de touches de balle et l’installation de triangles dans des espaces réduits grâce à une grande qualité technique.




    Au cours de la première période, ce type de séquences s’est répété à plusieurs endroits du terrain.

    Défensivement, on a aussi retrouvé les principes vus lors des premières sorties de la saison de l’ASM avec un Ben Yedder chargé de la sentinelle adverse – Steven Nzonzi – et deux ailiers (Diop et Volland) pour presser les centraux bretons et couper l’alimentation des latéraux. Les relayeurs, eux, ont aussi un double rôle : tenir leurs homologues et venir couper une potentielle passe vers le latéral adverse.


    L’organisation défensive monégasque est assez simple. Ici, les latéraux rennais sont « sacrifiés » . Fàbregas se prépare à compenser un déplacement défensif de Tchouaméni ou Fofana et il est difficile pour les Bretons de sortir proprement le ballon.


    Lorsqu’une passe vers Maouassa est tenté, Tchouaméni est alors chargé de jaillir pour couper la transition adverse.

    Et le Stade rennais dans tout ça ? En première période, Stéphan a peiné à voir ses joueurs se montrer dangereux, mais ils l’ont été, notamment Maoussa jusqu’à sa sortie sur blessure, dès que Tchouaméni a été en retard dans ses interventions ou qu’un appel intérieur d’un ailier (Raphina ou Terrier) a ouvert un espace aux latéraux.


    Offensivement, le Stade rennais débarque en nombre et travaille sur la largeur. Terrier et Raphina viennent s’installer à l’intérieur avec Guirassy. Cette disposition a progressivement forcé l’ASM à reculer.




    Puis, en seconde période, Monaco a soudainement reculé, Rennes a serré ses mailles et Stéphan a enfin vu ses hommes se trouver au cœur du jeu malgré des Monégasques qui ont surtout cherché à densifier l’axe.


    En deuxième période, Rennes a forcé Monaco à se replier...


    ... mais le pressing monégasque a été davantage cassé qu’en première période grâce notamment à la qualité de passe d’Aguerd, qui a par exemple réussi ici à trouver Raphinha.


    Autre situation : Bourigeaud réussit à déclencher un une-deux avec Terrier dans le dos du milieu monégasque et va cogner derrière le poteau de Lecomte.

    Comme Kovač, qui a décidé à un quart d’heure de la fin de sortir Fàbregas pour faire entrer Geubells et faire reculer Diop (ce qui a bousculé son assise défensive), l’a expliqué après la rencontre, en seconde période, Monaco a perdu en verticalité – si ce n’est sur une bonne ouverture pour Fofana rattrapé par Aguerd – et a joué trop latéralement. L’ASM, qui aurait pu doubler la mise à un moment si Ben Yedder avait été plus tueur, a alors été punie à dix minutes de la fin après une récupération de Nzonzi en pleine transition, laissant Rennes débouler en nombre sur le but monégasque.


    Dès le ballon récupéré par Nzonzi, Monaco est submergé et va craquer sur une tête de l’international français.

    En fin de match, Rennes a réussi à faire la différence sur une frappe du puceau Truffert, mais surtout sur une faute de main de Lecomte. L’important est ailleurs : ces deux équipes ont fait un beau cadeau à la Ligue 1 au bout d’une journée de sport à faire exploser les cervelles et ont accroché des regards qui se détournaient par le passé. La bonne nouvelle est peut-être avant tout là.
    Label "El-Kl0chard". Pour ceux qui n'échangeraient pas un bac de lessive Omo contre deux d'Ariel.

  10. #50
    Avatar de GerardBaste
    Date d'inscription
    March 2008
    Messages
    18 034
    Merci, très bon !

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •