Page 1 sur 4 123 ... Dernière >>
Affichage des résultats 1 à 10 sur 35
  1. #1
    Favori des médias Avatar de Yayou
    Date d'inscription
    April 2010
    Localisation
    Menton
    Messages
    7 340

    Dream Team AS Monaco FC

    Composez votre Dream Team en votant pour les joueurs qui selon vous méritent leur place dans le onze historique de l'AS Monaco FC !

    Gardien : Fabien Barthèz



    Deuxième étape avec les défenseurs latéraux droits. Consultez les portraits de nos cinq nominés et votez pour celui de votre choix.

    2- Les Latéraux droits

    Marcel NOWAK
    Spoiler:



    Né le 10 juillet 1934, Marcel Nowak était surnommé "Papa longues jambes" pour sa grande taille, il n'a connu que deux clubs dans sa carrière, l'Olympique Lyonnais et l'AS Monaco FC. C'est à l'OL qu'il a débuté en 1953, avant de rejoindre l'AS Monaco FC en 1957. Durant cinq ans il fut l'un des piliers de la défense asémiste, vainqueur des premiers trophées du club : la Coupe de France en 1960 et le championnat en 1961. En 1962-63, il retourne pour une saison à l'OL, ce qui le prive du doublé historique réalisé par ses anciens coéquipiers, contre qui il s'incline d'ailleurs en finale de la Coupe de France. Après son escapade lyonnaise il revient à l'ASM, où il va évoluer sur le côté gauche de la défense après l'éclosion de George Casolari sur le côté droit.

    George CASOLARI
    Spoiler:



    Le fidèle George Casolari n'a connu que l'AS Monaco FC dans sa carrière. Formé au club, il disputa 256 matchs sous le maillot rouge et blanc. Evoluant dans l'ombre de Marcel Nowak durant ses premières saisons, ce Niçois de naissance profita du départ de ce dernier en 1962 afin de gagner ses galons de titulaire. Revenu en Principauté, Nowak fut par la suite positionné sur le côté gauche tant "Caso" était devenu indéboulonnable. Il fut d'ailleurs sélectionné à trois reprises en équipe de France en 1963-64. Double champion de France (1961 et 1963), il était du fameux doublé de 1962-1963. Il a mis un terme à sa carrière en 1970, non sans avoir marqué 19 buts dans sa carrière, bilan très respectable pour un défenseur. George Casolari s'est éteint en Principauté le 6 octobre 2012 à l'âge de 71 ans.

    Manuel AMOROS
    Spoiler:


    De ses débuts professionnels en 1980 à son départ pour l'OM en 1989, Manuel Amoros a disputé 348 matchs et marqué 42 buts en faveur de l'AS Monaco FC. Des statistiques exceptionnelles pour ce latéral droit aussi redoutable défensivement qu'offensivement. Son palmarès, l'un des plus beaux du football français ne l'est pas moins. "Manu" a été cinq fois champion de France, avec l'ASM FC en 1982 et 1988, puis avec l'OM en 1990, 1991 et 1992. Un palmarès "club" enrichi de la Coupe de France 1985, remportée avec Monaco au Parc des Princes face au PSG. Il fut également champion d'Europe 1984 avec l'équipe de France et double demi-finaliste de Coupe du Monde en 1982 et 1986. Manuel Amoros fut d'ailleurs désigné meilleur jeune joueur de la Coupe du Monde 1982, avant d'apparaître dans le onze type de la compétition quatre ans plus tard. Appelé 82 fois chez les Bleus, il a détenu lerecord de sélections de 1992 à 1997.

    Patrick BLONDEAU
    Spoiler:



    Natif de Marseille, il a été formé à Septèmes puis Martigues, où il a débuté chez les professionnels. Arrivé à l'AS Monaco FC en 1989 à l'âge de 21 ans, il resta longtemps dans l'ombre de Patrick Valéry et Claude Puel, qui se partagèrent le poste de latéral droit durant la première moitié des années 90. En 1994, il gagne enfin sa place dans le onze et sera du titre de champion en 1997, saison où il est sélectionné deux fois en équipe de France, avant de poursuivre sa carrière à Sheffield, Bordeaux, Marseille, Watford et Créteil. Redoutable sur l'homme, vif offensivement, Patrick Blondeau fut le pendant d'un autre marseillais, Eric Di Meco, qui évoluait sur le côté gauche à la même période.

    Willy SAGNOL
    Spoiler:



    Formé à l'AS St-Étienne, Willy Sagnol s'engage avec l'AS Monaco FC en 1997 à l'âge de vingt ans. Il passe trois saisons en Principauté, disputant 99 matchs avant de rejoindre le Bayern Munich en 2000, dans la foulée du titre de champion de France remporté avec l'ASM. Faisant partie des tous meilleurs latéraux droits de sa génération, la qualité de ses centres a fait sa réputation. International français dans toutes les catégories, de jeunes aux A, finaliste de la Coupe du Monde 2006, il met fin à sa carrière en 2009 suite à un problème récurrent de tendon d'Achille. Devenu sélectionneur de l'équipe de France espoir en 2013, il est également président de la commission de la Coupe de France

  2. #2
    Leslie Nielshun Président d'honneur Avatar de Shun
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Beausoleil (06)
    Messages
    18 696
    Et tu as par là même coupé court à toute conversation avec ce nouveau sujet

    Je me permets donc de citer Rivaldinho :

    Citation Envoyé par Rivaldinho Voir le message
    Faut surtout se dire que la plupart des votants n'ont jamais vu Amoros jouer sous nos couleurs. On peut se renseigner sur l'histoire du club certes, mais voter Amoros pour un gars comme Electus ça veut surtout dire se fier aux récits des anciens, aux statistiques et aux matches de l'époque uploadés sur youtube.

    Je préfère voter Sagnol qui est un joueur que j'ai pu voir évoluer de mes propres yeux et qui m'a fait rêver plutôt que de voter pour un joueur que je n'ai jamais vu de peur d'être taxé de footix.
    Je pense que Sagnol était membre de la (?) première équipe de l'ASM que j'ai suivie. Et donc je n'ai vu jouer aucun des quatre autres joueurs, si ce n'est Blondeau, mais mes souvenirs en font plutôt un éternel second couteau qu'autre chose (mais je me trompe peut-être, allez savoir)
    Donc je n'ai vu jouer aucun de ces autres larrons et je serai honnête : je n'ai pas envie de le faire.

    En revanche je sais lire.

    J'ai donc vu en détail chacun de ces paragraphes.
    J'ai été ému par le récit de deux anciens, célébrant le foot à papi.
    J'ai retracé la fidélité, les exploits de chacun. L'emblème, la performance.

    Et donc au final j'ai désigné Amoros : certes je ne l'ai jamais vu jouer et je ne le ferai jamais, mais ces quelques lignes suffisent largement pour que je lui adresse ma confiance et mon vote. Tout simplement.
    Sagnol était un bon joueur, indéniablement, mais mérite-t-il pour autant de s'inscrire dans une équipe historique ? Je ne sais pas. Je m'alarmerai juste de voir que les deux anciens finiront dans le même panier qu'un Blondeau du pauvre, c'est tout de même dommage pour eux.


    PS : sur le précédent sondage, j'ai voté Barthez. Ca peut paraitre contradictoire avec ce que j'ai écrit au dessus, mais il y a un détail qui joue largement en sa faveur. Ok, il n'est pas la fidélité incarnée, ok il est un bulot marseillais, ok c'est un modèle de blaireau qui se la racontait, mais...
    ...mais voilà. Il restera à jamais dans la première (seule ?) équipe de France championne du monde. Et il était à ce moment là un membre de l'AS Monaco. Monaco possédait en ses rangs le gardien de but de l'équipe de France championne du monde, juste impérial pendant la compétition et la finale.
    S'il y a bien un poste symbolique, c'est celui du gardien car il est seul à endosser ce rôle dans l'équipe : désolé pour l'emblématique Ettori, mais je vote sur ce seul critère ou presque. Immuable.
    Label "El-Kl0chard". Pour ceux qui n'échangeraient pas un bac de lessive Omo contre deux d'Ariel.

  3. #3
    Star internationale Avatar de jay-esse-jay
    Date d'inscription
    August 2004
    Messages
    12 171
    Citation Envoyé par Shun Voir le message


    PS : sur le précédent sondage, j'ai voté Barthez. Ca peut paraitre contradictoire avec ce que j'ai écrit au dessus, mais il y a un détail qui joue largement en sa faveur. Ok, il n'est pas la fidélité incarnée, ok il est un bulot marseillais, ok c'est un modèle de blaireau qui se la racontait, mais...

    Malheureusement, tout est dit...

    Votez Amoros, le 1er arrière latéral moderne, celui qui a réinventé ce poste!
    Sauvez un bossu, tuez un chameau!

  4. #4
    Super Sub Avatar de Barbagiuan
    Date d'inscription
    March 2009
    Localisation
    Monaco
    Messages
    2 425
    En fait voter Barthez (même si j'entends parfaitement les arguments) c'est un peu un vote de footix, alors que voter Ettori c'est faire un choix plus identitaire. Le terroir face à l'engouement grand public pour schématiser.
    Daghe Munegu

  5. #5
    Favori des médias Avatar de Adelscott
    Date d'inscription
    June 2004
    Messages
    8 428
    J'ai voté pour Sagnol. La raison me disait Amoros mais le coeur m'a fait la morale : "pour un marseillais, ou assimilé, jamais tu ne voteras"

  6. #6
    Entraine les U8 Avatar de Furoncle
    Date d'inscription
    September 2013
    Localisation
    Où les poils sont denses, et le savon rare
    Messages
    313
    Il est où Muratori ???

    Le premier latéral moderne qui ne savait ni attaquer, ni défendre, il a réinventé son poste
    Dernière modification par Furoncle ; 01/03/2014 à 13h27.

  7. #7
    Entre à la 88ème
    Date d'inscription
    June 2004
    Messages
    1 077
    Di Meco cité parmis les meilleurs latéral gauche.
    Il est resté quatre saisons au club, mais si je ne m'abuse, de 96 a 98, il a connu quasiment deux saisons blanches sur blessure. Le site indique qu'il a fini en défense centrale, mais je ne m'en souviens absolument pas.

    Honnêtement, même s'il est souvent moqué ici et qu'il était intrinsèquement moins fort, je trouve que Philippe Léonard avait davantage sa place que lui dans cette liste.

  8. #8
    Colosse du milieu Avatar de Spree
    Date d'inscription
    June 2004
    Messages
    4 145
    Putain Philippe Léonard. 7 saisons au club. Le mec propre. A part Evra sur la fin, personne a su vraiment lui piquer sa place. Son but au Parc en 2000. Ses matchs contre MU et la Juve en 98. Très clairement au-dessus de Di Meco.

  9. #9
    Super Sub Avatar de Munegu75
    Date d'inscription
    August 2011
    Localisation
    Toujours au 2e poteau
    Messages
    2 797
    Et Blondeau ? Valery ?
    "Qu' importe la taille de l'éléphant, ses couilles ne rentrent jamais dans la marmite"

  10. #10
    Coupe les citrons Avatar de George W
    Date d'inscription
    May 2011
    Localisation
    Alès
    Messages
    281
    Et Luc Sonor ?

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •