PDA

Voir la version complète : [ C.Ligue ] Caen - Monaco 3-1



specimen 23
02/02/2005, 22h00
Après Nice, voici le deuxième grand classique du comique de l'année de l'ASM. En tête d'affiche :

CAMARA : maladroit, maladroit, maladroit. Hésitant, faibril, il ralentit aussi le jeu. Et puis il a une manie de ne pas porter le jeu vers l'avant quand il a le ballon, ce qui ralentit encore les échanges. Ma patience, trop tolérante, a ses limites, et si je ne suis pas pour un acharnement contre lui, on n'a plus le choix : ce joueur est inutile.

OSHADOGAN : notre Helder... il n'est pas rentable, utile comme on pouvait le penser et n'apporte pas les ressources suffisantes pour être solide en coupe. Lent, peu inspiré et décevant.

RODRIGUEZ : bon, il est temps, et depuis longtemps, de s'interroger sur le Rodriguez, qui n'a jamais été fantastique. Il a vraiment fait son temps, un symbole tout au plus... il est grand temps de penser à l'avenir en matière de défense centrale.

EL-FAKIRI : il aurait du donner les bols d'air frais qu'il est capable d'insuffler, mais il a été maladroit, comme sur le premier but, au départ je crois.

AUDARD : on était plein d'éloges à son égard, son tacle honteux et sa faibrilité à de quoi mesurer nos opinions les plus optimistes le concernant.

LE 4-3-3 : lui aussi à l'affiche... parce que c'est une solution fourre-tout, relative à un manque d'imagination de DD, ça me semble clair. Aucun intérêt, comme peut-être ce que ressentait DD à l'encontre de cette coupe qui nous étais destinée.

----> Pourquoi une équipe aussi remaniée ? L'enjeu était important, je pense que l'équipe aurait du être moins déstructurée. Je suis conscient que l'emploi du temps est chargé, mais ne pas aligner Oshadogan et Camara n'aurait pas été stupide... en plus ces remaniements vont à l'encontre de bcp d'automatismes. Bref...

Au fait, pelouse de merde. Et puis bon, avant le 2° but y-avait-il péno sur Gigliotti ? Bon, j'ai honte de demander ça, de toute façon on a été mauvais... rien à voir avec ce bloc caenais très stratégique.