PDA

Voir la version complète : [Joueur] Gaël GIVET - Défenseur - France



juan brujo
06/09/2008, 23h54
Je me fais pas iech, voici le portrait que j'avais écrit pour asm-passion :
<!--[if gte mso 9]><xml> <w:WordDocument> <w:View>Normal</w:View> <w:Zoom>0</w:Zoom> <w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone> <w:Compatibility> <w:BreakWrappedTables/> <w:SnapToGridInCell/> <w:ApplyBreakingRules/> <w:WrapTextWithPunct/> <w:UseAsianBreakRules/> <w:UseFELayout/> </w:Compatibility> <w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel> </w:WordDocument> </xml><![endif]--><style> <!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:SimSun; panose-1:2 1 6 0 3 1 1 1 1 1; mso-font-alt:宋体; mso-font-charset:134; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 135135232 16 0 262145 0;} @font-face {font-family:"\@SimSun"; panose-1:2 1 6 0 3 1 1 1 1 1; mso-font-charset:134; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 135135232 16 0 262145 0;} @font-face {font-family:Verdana; panose-1:2 11 6 4 3 5 4 4 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:536871559 0 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --> </style><!--[if gte mso 10]> <style> /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman";} </style> <![endif]--><!--[if gte mso 9]><xml> <w:WordDocument> <w:View>Normal</w:View> <w:Zoom>0</w:Zoom> <w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone> <w:Compatibility> <w:BreakWrappedTables/> <w:SnapToGridInCell/> <w:ApplyBreakingRules/> <w:WrapTextWithPunct/> <w:UseAsianBreakRules/> <w:UseFELayout/> </w:Compatibility> <w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel> </w:WordDocument> </xml><![endif]--><style> <!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:SimSun; panose-1:2 1 6 0 3 1 1 1 1 1; mso-font-alt:宋体; mso-font-charset:134; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 135135232 16 0 262145 0;} @font-face {font-family:"\@SimSun"; panose-1:2 1 6 0 3 1 1 1 1 1; mso-font-charset:134; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 135135232 16 0 262145 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --> </style><!--[if gte mso 10]> <style> /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman";} </style> <![endif]-->
C’est à l’âge de 15 ans que Gaël Givet rejoint le centre de formation de l’AS Monaco, en provenance d’Arles, sa ville natale. Il fera pendant quatre ans ses gammes en équipes de jeunes avant d’effectuer ses grands débuts en professionnel, lancé par Claude Puel en décembre 2000 lors d’un déplacement à Guingamp. Le jeune gaucher vient alors de remporter le championnat d’Europe des moins de 20 ans avec l’équipe de France, et s’affirme comme un grand espoir monégasque. Deschamps, nommé entraîneur de l’ASM à l’été 2001, s’en rend bien compte et fait confiance à Gaël, qu’il utilise 23 fois lors de d’une saison calamiteuse pour Monaco, mais prometteuse pour le jeune Arlésien. Ses qualités apparaissent alors au grand jour : agressivité, engagement, jeu de tête et rigueur dans les duels. Ce style de stoppeur à l’ancienne plait à Deschamps, qui va l’utiliser néanmoins à tous les postes de la défense lors des deux mémorables saisons suivantes, se justifiant ainsi : « Je sais que c’est un défenseur central, c’est clair [mais] il est tellement efficace dans le geste défensif que ça m’arrache le cœur de m’en priver. Il pousse tellement les autres, il a tellement de force, tellement d’envie, il est tellement généreux qu’il mérite sa place ». En 2003, Gaël sert surtout à compenser les absences de El Fakiri (a droite), Rodriguez, Squillaci ou Marquez (dans l’axe) ou encore Evra (à gauche). La qualité de ses prestations est irréprochable, et Monaco termine à la deuxième place du championnat tout en s’adjugeant la coupe de la ligue…<o></o>


http://phoceen1.blog.mongenie.com/doc/usr/9/C/9/391057.jpg


2004 marque le passage à l’échelon européen pour Givet, avec une réussite monstre : pour ses grand débuts en Champions League au Phillips Stadion d’Eindhoven, il réalise une performance fantastique au poste d’arrière droit (!) et Monaco s’impose 2-1. L’idéal lancement d’une saison continentale extraordinaire. La Corogne, Moscou, Real Madrid, Chelsea : tous plieront face à l’armada monégasque. Givet prend part aux treize matches de l’épopée qui le mène jusqu’à Gelsenkirchen et sa finale maudite. En fin de saison, avec ce parcours gravé dans la légende du football français, tous les regards se portent vers la principauté. Si le secteur offensif est décimé par les transferts, en défense, Givet et ses potes restent fidèles. Gaël se fixe alors en défense centrale aux côtés de « Toto » Squillaci, une charnière que Domenech choisit pour reconstruire son équipe de France. Mais l’ASM ne réédite pas la même saison : 3<sup>e</sup> de ligue 1 et 1/8<sup>e</sup> finaliste de la Champions League. L’aventure européenne se termine même en eau de boudin pour Gaël qui est expulsé lors du match retour face à Eindhoven (0-2) pour un vilain tacle par derrière. <o></o>


http://zaequipedefrance.z.a.pic.centerblog.net/m6i2ojrs.jpg


Cependant, Givet a pris une autre dimension. Auréolé de son statut d’international, il devient le capitaine numéro un de Deschamps après le départ précipité de Rodriguez à l’été 2005. Seulement, seulement… le recrutement est un échec et Monaco s’enlise dans la médiocrité. Deschamps est poussé à la démission par une partie du public et par ses dirigeants. Mais Givet tient toujours la baraque en défense, et assume parfaitement son rôle de leader, notamment lors d’un périlleux déplacement à Troyes, alors que l’ASM est en détresse. La question du transfert trotte évidemment de plus en plus dans l’esprit du capitaine rouge et blanc… Et après une saison 2006-07 difficile du point de vue nerveux et physique (saison post-coupe du monde, ASM reléguable après 10 journées…), Givet nous quitte pour rejoindre le rival marseillais, club dans lequel il retrouve son partenaire arlesien Djibril Cissé… Mais malgré ça, après dix ans de bons et loyaux services sur le rocher, une finale de champions league et douze capes en sélection A, « Captain » Givet restera pour nombre d’entre nous un joueur à part…<o></o>


http://www.cahiersdufootball.net/images2/2006_10/givet_oreille.jpg



<o></o>
Trois buts-clé marqués avec l’AS Monaco :<o></o>
1) le coup de tête piqué et rageur qui donne les trois points de la victoire à l’ASM dans les arrêts de jeu des arrêts de jeu face à Ajaccio (15<sup>e</sup> journée ligue 1 2002/03 : Monaco-Ajaccio 3-2). Ce but met fin à une série de cinq matches sans victoire pour Monaco à l’automne 2002. <o></o>
2) La volée du droit « à la Van Basten », à l’entrée de la surface de réparation, qui double la mise pour Monaco lors de son déplacement décisif au Riazor en décembre 2004 (6<sup>e</sup> journée C1 2004/05 La Corogne-Monaco 0-5). Une victoire qui qualifie Monaco pour les 1/8<sup>e</sup> finale de la Champions League.<o></o>
3) 8<sup>e</sup> journée L1 2005/06 : Troyes-Monaco. Jean Petit vient de remplacer au pied levé un Deschamps démissionnaire de son poste. L’effectif asemiste est ébranlé, d’autant plus que l’estac ouvre rapidement le score. Pis : Monaco est réduit a neuf après les expulsions de Cubilier et Gerard. Mais Captain Givet transcende l’équipe, et après l’égalisation d’Adebayor, il offre à Monaco une victoire complètement inespérée et cruciale d’un tir du droit dans l’angle fermé de Le Crom, après avoir pris le dessus sur Boucansaud (2-1)

Le match particulier en rouge et blanc :<o></o>
Monaco-Porto (0-3) en finale de la Champions League 2004. La dernière marche de ce qui aurait pu être l’apothéose pour l’ASM. Un match raté par l’équipe. Certains comme Evra, Rodriguez, Rothen ou Prso passent même complètement au travers de leur finale. Pas Givet. Agressif, tranchant, concentré, Gael tient la baraque en défense. Des interventions décidées, très présent dans les duels, il réalise un match très complet. Si seulement toute l’équipe avait été à son niveau ce soir là… Il sortira à la 72<sup>e</sup> pour laisser sa place à Squillaci, entré avec l’espoir vain de placer sa tête sur coup de pied arrêté. <o></o>

Night
07/09/2008, 00h20
Cool ce topic, il fait quoi depuis qu'il a mis un terme à sa carrière le GG?

The Clash
07/09/2008, 09h22
J'adore l'article idyllique que nous pond Juan Brujo O_o.

A part pendant la saison 2003-2004 où il n'a pas été si ridicule que cela, Givet est avant tout un défenseur très polyvalent mais très limité techniquement, avec une mauvaise vision du jeu, un mauvais placement permanent, tout juste compensés par une hargne sans nulle autre pareille dans ses bons moments. Or, après juin 2004, les bons moments ont été affreusement rares.

On n'oublie pas notamment ses placements défaillants sur corner qui nous ont coûté tellement de buts importants (coucou Eindhoven), son inutilité avec le brassard de capitaine (coucou le mec qui n'intervient pas pour calmer ses coéquipiers/adversaires en cas de début de conflit sur le terrain), son français balbutiant, limite élève de CE2, dans ses réponses vides de sens aux interviews.

Tant qu'il avait le statut de remplaçant, Givet, de par sa polyvalence et son envie quand il rentrait sur le terrain ou débutait la rencontre à la place du titulaire habituel, était parfait. Dès qu'il est passé titulaire, ses fort nombreuses insuffisances se sont toutes vues exposées au grand jour et ont révélé un joueur moyen au mieux, médiocre pour dire vrai... La suite de sa carrière à Marseille est d'ailleurs totalement dans cette continuité. Plus personne ne le voit titulaire là-bas...

Night
21/09/2008, 12h28
Il y avait un article dans le France football de mardi sur le Gaëlito.

Il semble que Gerets ne compte absolument plus sur lui, il n'est même pas inscrit sur la liste des joueurs qualifiés pour la Ligue des Champions.

On lui cherche toujours activement une porte de sortie mais ceux qui espéraient un retour à l'ASM peuvent sortir les mouchoirs, en effet, Givet fait partie des 3 plus gros salaires de l'OM (environ 200 000€/mois).

Silent
21/09/2008, 12h40
Gaël, c'est un peu notre cheval de Troie.

On le présente comme un magnifique cadeau, une fois rentré dans la bergerie (brêlodromme ®Night'): vlan! Il te plombe la masse salariale.

On est des fourbes. :touf:

dédé
21/09/2008, 12h44
Mais quel était l'intérêt du Barca de nous envoyer son cheval de Troie Gerard ? :hein:

Silent
21/09/2008, 12h48
Coup du boomrang pour le poney Christanval. :ninja: